16 mars 2009

Russie : le trafic ferroviaire de marchandises baisse de 24 % au mois de février

Bonjour,

le transport de marchandises par train en Russie a baissé de 24 % en février par rapport au même mois de l'année dernière. La Russie est évidemment victime de la crise mondiale qui fait baisser ses exportations de matières premières. Le "modèle" de croissance que ce pays a connu depuis la crise de 1998 est en effet basé sur l'exportation de matières premières, où le rail excelle habituellement. De ce fait, les chemins de fer russes assurent un trafic de marchandises très important ; mais ils ont de qui tenir puisqu'à la fin des années 1980, les chemins de fer soviétiques se vantaient d'assurer la moitié du trafic de fret ferroviaire dans le monde !

Ce trafic explique également que des pays de taille relativement réduite comme l'Ukraine, la Biélorussie ou les pays baltes assurent un tonnage énorme relativement à leur poids économique : ces anciennes Républiques soviétiques devenues pays indépendants assurent maintenant un trafic de transit, de l'hinterland russe vers les ports de la Mer noire ou de la Mer Baltique, autrefois soviétiques.

Le chiffre de - 24 % est catastrophique, mais, consolons-nous comme nous pouvons, en janvier, la baisse était de - 33 %. La baisse du trafic est donc en baisse.

Cependant, il me paraît encore trop tôt pour en tirer la conclusion que "la reprise est au coin de la rue", comme disait Herbert Hoover, le prédécesseur de Franklin Roosevelt, au début des années 1930.

Zelazowa Wola

Vincent Doumayrou,
Auteur de La Fracture Ferroviaire,
Editions de l’Atelier, Paris.

Vers la page d’accueil : http://lafractureferroviaire.skynetblogs.be/

Contact : temse[a]hotmail.fr


Source : www.railwaymarket.eu
(un bon site d'info sur l'activité ferroviaire dans les pays de l'ancien bloc de l'Est ; en anglais).